f. Conservation des graines




Après un triage écartant les graines trop petites ou mal formées du lot, la récolte est ensachée. Les informations sont transcrites sur le sachet. Le nombre de graines y est aussi mentionné. Les sachets sont classés par ordre alphabétique et conservés dans des boîtes métalliques à température ambiante et bien au sec jusque fin janvier.


La période idéale pour pour opérer est cependant différente. Les plantes vivaces se bouturent de préférence pendant leur repos végétatif jusqu’au réveil printanier alors que les aquatiques sont divisées durant leur croissance, c’est à dire en règle générale de mars à mi-juillet.

Extrait de: article 3 - ’MULTIPLICATION DES PLANTES AQUATIQUES’


Ted Petit de MacIntosh en Floride parvient à créer des fleurs de forme classique mais aux dimensions surprenantes. Voici une dizaine d’années, une fleur de 4 ½" à 5" (11 à 13cm) était habituelle. Ted Petit en obtient maintenant jusqu’à 6 ½ " (16,5 cm) dans des coloris variés, avec des bords larges et très ourlés.

Dan Trimmer, Frank Smith, Pat Stamile, tous établis en Floride centrale, obtiennent des nouveautés aux caractères résolument innovants tels des nuances de vert, souvent chartreuse sur les bords ou des ’ENE’ pour Edge no Eye : fleur de base colorée unie avec un bord ourlé d’une tonalité contrastée et ne possédant pas d’œil (partie médiane de la corolle).

Extrait de: Hémérocalles Américaines & hybridation ciblée

Un nénuphar ou une hémérocale au hasard ?

BIBLIOGRAPHIE

(JDA n°47/2009)

Ces Hemerocallis middendorfii, lilioaspodelus, citrina, fulva, florepleno ou autre ’Franz Hals (...)

voir extrait

(JDA n°42/2007)

L’hybridation de cette plante aquatique a quelque chose de problématique lié sans doute à son (...)

voir extrait

Multiplication des plantes aquatiques (JDA n°6/2000)

**Le désir de multiplier les plantes est propre à tout amateur de jardin, que ce soit pour (...)

voir extrait